Meilleures ventes

Offres spéciales

  • Pack Syrah

    Pack Syrah

    Cuvée Saint Sauveur 2014 - Vieilles...

    65,00 € 75,00 €

C'est parti pour la véraison !

C'est parti pour la véraison !

En juillet, dans le vignoble de l’Abbaye de Lérins, nous sommes occupés par la véraison.

De quoi s’agit-il ? Et quelles sont ses conséquences ? Comme c’est une étape essentielle du processus de création du vin, nous trouvons important d’y consacrer quelques lignes en répondant à ces questions.

 

Au préalable, quelques mots sur les vendanges en vert, également d’actualité en juillet.

Sur Saint Honorat, nous ne pratiquons pas de vendanges en vert. Celles-ci sont destinées à réduire le nombre de grappes de raisins, si ces dernières sont trop nombreuses. En effet, si c’est le cas, le pied de vigne peut vite manquer de vigueur et d’énergie pour nourrir toutes les grappes et ainsi les mener convenablement à maturité.

Nous pensons quant à nous que le travail se fait avant… au moment de la taille et de l’ébourgeonnage notamment.

 

Revenons à la véraison.

 

Véraison, quel processus ?

La date de début de véraison dépend de plusieurs facteurs (cépages, orientation, conditions climatiques…).

Le Chardonnay et la Clairette font partie des cépages les plus précoces et le Viognier des plus tardifs… autrement dit, nous avons encore un mois d’intense activité devant nous !

 

Pour la vigne, la véraison est une appellation technique de ce que l’on peut nommer plus communément la maturation.

 

C’est grâce à l’accumulation de sucre dans les fruits que ces derniers entament leur véraison. Concrètement, les baies vont peu à peu changer de couleur, ramollir et se charger en arômes et précurseurs aromatiques.  

Les grains qui arboraient jusque-là un joli camaïeu de vert, vont devenir rouge-noir (pour les cépages rouges) et dorés translucides (pour les cépages blancs).

Leur peau devient aussi plus fine et sera, par la même, plus fragile et sensible aux brûlures du soleil.

 

Véraison, et après ?

Grâce à l’accumulation de sucres, les raisins perdent leur acidité. "Techniquement", une partie des acides (l’acide malique) est utilisée pour synthétiser le sucre.

La véraison est généralement aboutie au bout d’une quinzaine de jours (tous cépages confondus).

 

Autre information et pas des moindres… la date de véraison nous permet d’avoir une première idée approximative de la date de début des vendanges ! Soit 40 à 45 jours après.

 

Jusqu’aux vendanges, même si les principales maladies de la vigne semblent derrière nous, nous resterons attentifs au pourrissement des grappes, qui peut intervenir une fois qu’elles sont arrivées à maturité, si elles ne sont pas suffisamment aérées par exemple…

 

Prochaine étape, donc, les vendanges. On vous en reparle très prochainement. D’ici là bonnes vacances ! Et si vous passez par la région, notre journée Vignes & Vins, le 3 août pourra être une excellente raison pour venir nous rendre visite !