Meilleures ventes

Offres spéciales

  • Pack Syrah

    Pack Syrah

    Cuvée Saint Sauveur 2014 - Vieilles...

    65,00 € 75,00 €

Embouteillage : c’est parti pour les millésimes 2016 et 2017

Embouteillage : c’est parti pour les millésimes 2016 et 2017

Pour savoir pourquoi nous procédons à la mise en bouteille (c’est-à-dire l’embouteillage) de 2 millésimes en ce mois de juin, dans les chais de l’Abbaye de Lérins, il est utile de faire un petit passage par la définition d’un millésime. Ce que nous faisons dans ce billet. 

Nous en profitons aussi pour vous parler de ces deux millésimes, dont on espère beaucoup. 

Enfin, nous finissons par les techniques « naturelles » à notre disposition pour valoriser ce magnifique terroir. Bonne lecture !

 

1 embouteillage = 2 millésimes Pourquoi ?

 Il est « mondialement » admis que le millésime d’un vin correspond à l’année de vendange des raisins.

Ce choix a été arrêté - plutôt que l’année de la mise en bouteille - pour permettre de comparer les vins entre eux de manière équitable. En effet, lorsque l’on goûte deux millésimes identiques, on sait que l’on part sur la même base et on peut donc apprécier plus aisément le travail post vendanges du vigneron.

 

Le saviez-vous ? Lorsqu’un vin est millésimé (c’est-à-dire que le millésime est indiqué sur la bouteille), les raisins doivent être issus à 85% au minimum de l’année en question.

Zoom sur les millésimes 2016 et 2017 dans le sud 

Que ce soit en 2017, pour les cépages blancs, ou en 2016, pour les cépages rouges, l’ensoleillement et les conditions météorologiques ont fait beaucoup. Nous avons à faire à deux beaux millésimes (pour la Provence en général et l’île Saint Honorat en particulier.

 

Un bon millésime se caractérise en effet par un bel ensoleillement – qui garantit la qualité des raisins et leur teneur en sucre – et des pluies limitées (pour éviter le manque de sucre et les maladies cryptogamique).

Quelles interventions pour magnifier un millésime

Dans le vignoble de l’Abbaye de Lérins, l’âge des vignes varie de 25 ans à 60-80 ans pour les plus âgées. Bien qu’étant exploité en tant que tel depuis 1990, il a sans doute été cultivé avant, pour des raisons eucharistiques notamment.

 

Il existe 5 micro terroirs sur lesquels les moines interviennent de manière limitée et « raisonnable ». Aucun herbicide n’est utilisé et l’entretien des sols est mécanique.

 

Toutefois, un certain nombre de techniques permet de valoriser le terroir et la météo.

Ainsi il est possible de :  

-      Travailler sur la taille, pour accentuer ou limiter l’ensoleillement, en laissant plus ou moins de feuilles,

-      Favoriser l’enherbement, pour lutter contre l’érosion naturelle des sols, en cas de pluies trop abondantes,

-      Labourer les parcelles pour une meilleure irrigation en cas de déficit d’eau.

 

Et comment ça se passe, techniquement un embouteillage ? On vous renvoie sur notre billet du mois de juin l’année dernière. Vous saurez tout !

http://excellencedelerins.com/fr/smartblog/37_Mise-en-bouteille-Vignoble-Abbaye-Lerins.html